Philips SC2008 Lumea

philips sc2008 lumea lumiere pulsee

Je dois bien l’avouer : je suis une adepte de l’épilation à lumière pulsée depuis que j’ai pratiqué un certain nombre de séances en institut. Mais je dois également reconnaître que le budget que cela commençait à représenter m’a amenée à sérieusement envisager d’investir dans un épilateur à lumière pulsée.

Les premiers appareils que j’ai étudiés ne m’ont pas vraiment convaincue, que ce soit par les zones relativement limitées auxquels ils étaient destinés, ou par les avis plutôt mitigés à leur égard. Et puis le Philips SC2008/12 Lumea a fait son apparition et j’ai décidé de me lancer. Avant de vous narrer mon expérience personnelle, je vais vous indiquer ses spécificités techniques, telles que le fabricant nous les livre.

Caractéristiques techniques

  • Intensité lumineuse (J/cm2): Accessoire corps : 2,5-5,6, Accessoire maillot : 2,9-6,5, Accessoire visage : 2,6-5,9
  • Spectre lumineux: Accessoire corps > 570 nm, Accessoire maillot > 570 nm, Accessoire visage > 600 nm
  • Lampe haute performance: Produit > 140 000 flashs
  • 5 réglages d’intensité lumineuse
  • Filtre UV intégré
  • Système de sécurité intégré:
  • Zones d’application
    • corps: jambes, ventre, maillot, aisselles
    • visage: menton, joues, lèvre supérieure
  • Mode d’application
    • Slide & Flash
    • Flashs ponctuels
  • Alimentation : sans fil
  • Accessoire corps (4 cm2)
  • Accessoire maillot (2 cm2)
  • Accessoire visage (2 cm2)
  • Durée d’utilisation
    • demi-jambe: 8 min
    • aisselle: 1 min
    • maillot: 1 min
    • parties du visage: 1 min
  • Chargeur multi-tension
  • Temps de charge: 100 min
  • Autonomie: 370 flashs minimum
  • Garantie : 2 ans

Présentation

Le Philips SC2008/12 Lumea est de forme « pistolet » présentant :

  • un verre filtrant qui délivre le flash
  • un bouton flash
  • un voyant pour chaque degré d’intensité
  • un bouton d’augmentation d’intensité
  • un bouton de diminution d’intensité
  • un voyant de charge et d’indication de batterie faible
  • un bouton marcharrêt
  • un voyant « prêt à flasher »
  • des fentes de ventilation

Il est accompagné de trois accessoires (corps, visage, maillot) présentant chacun un cadre métallique et un anneau de sécurité avec interrupteurs de contact, ainsi que d’un adaptateur.

Utilisation

epilateur philips sc2008 lumea

Première bonne surprise : le Philips SC2008/12 Lumea est plus léger que je ne le pensais, étant donné la présence d’une batterie. Il offre une bonne prise en main et s’avèrera par la suite maniable puisque s’utilisant sans fil. Je commence par charger l’appareil à l’aide de la petite fiche et de l’adaptateur (compter environ 1h30 pour une charge complète, durant lequel le voyant clignote et se stabilise une fois la charge terminée). Ensuite j’effectue le test visant à déterminer l’intensité correspondant à ma couleur de peau.

Le lendemain j’attaque l’opération rasage. Sachez que si le flash rencontre une zone mal rasée, non seulement les poils brûlés dégagent une odeur pas très plaisante mais il y a risque d’abîmer le verre filtrant et l’accessoire. Au moment de passer à ce que j’appelle délicatement « le petit duvet de la lèvre supérieure » ainsi qu’à 2 ou 3 poils perdus sur le menton, j’ai comme un flottement : si l’appareil n’est pas efficace, j’aurai un avenir tout tracé en tant que « femme à barbe » dans les foires!

Je me lance dans l’opération avec une certaine appréhension : j’ai toujours en mémoire la sensation très désagréable que me procurait chaque flash lors des séances en institut. Deuxième bonne surprise : on ressent une légère chaleur mais c’est indolore. La lumière émise par les appareils professionnels étant beaucoup plus forte, ceci explique cela. La petite rougeur provisoire laissée par l’appui est utile pour repérer les zones déjà flashées.

Je ne vous détaillerai pas l’utilisation (la notice accompagnant l’appareil est très claire et bien explicite) qui est des plus simples : on place l’appareil contre la peau, on attend qu’apparaisse la lumière verte à l’arrière et on déclenche. Puis on fait rapidement glisser l’appareil jusqu’à la zone suivante sans relâcher le bouton (on gagne en rapidité pour les jambes) ou on relâche le bouton et on recommence le processus sur une autre zone (pour un flashage plus précis).

L’opération est à renouveller toutes les deux semaines durant les deux premiers mois puis toutes 4 à 8 semaines selon la rapidité de repousse.

Mes impressions

Je le dis clairement : j’adhère totalement au Philips SC2008/12 Lumea pour des tas de raisons.

  • Contrairement à d’autres appareils de ce type, celui-ci ne nécessite pas l’usage d’un gel ; on y gagne en argent et en temps. Montre en main, mes séances occupent les durées suivantes : 30 à 35 mn pour les 2 jambes, 6 mn pour les aisselles, 3 à 5 mn pour le maillot et pas plus d’une minute pour la « moustache ».
  • Il est indolore, qualité que l’on apprécie même sans être particulièrement douillette.
  • Il est silencieux donc généralement je me livre à l’opération devant un film.
  • Atout principal : il est efficace. A celles qui se désolent de n’avoir pas un résultat immédiat je rappellerai que la faute n’en n’incombe pas à l’appareil mais au cycle de vie du poil qui se décompose en 3 phases :
    • anagène (phase de pousse) au cours de laquelle la concentration de mélanine est la plus élevée ; c’est seulement au cours de cette phase que le poil est réceptif à la lumière intense pulsée ;
    • catagène (phase de dégradation), durant laquelle il arrête de pousser puis finit par tomber ;
    • télogène (phase de repos) qui dure jusqu’à ce que l’horloge biologique réactive le follicule et lui fasse produire un nouveau poil.

On reproche souvent à cet appareil de ne pas assurer une épilation définitive pour un prix aussi élevé. Il faut d’abord savoir que le terme « définitif » est excessif en matière d’épilation (voir ci-dessus la phase télogène). Des séances d’entretien resteront donc toujours nécessaires, plus ou moins espacées selon l’individu. Le Philips SC2008/12 Lumea se positionne clairement comme ce qu’il est, à savoir un appareil retardant et limitant la repousse des poils, mais il n’a jamais prétendu l’éradiquer totalement.

Comme rien n’est parfait en ce bas monde, j’ai tout de même un petit reproche à adresser au fabricant : ne lui semble-t-il pas mesquin, pour un tel prix, de ne pas avoir prévu une pochette de rangement pour l’appareil et ses accessoires?

Quoiqu’il en soit, je considère le Philips SC2008/12 Lumea comme un excellent produit, haut de gamme et efficace, qui représente un réel investissement.

Laisser un commentaire...

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.